Les femmes créatrices du rayonnement de Montmartre

Les 30 mai, 13 & 27 juin 2016 à 14h, le Musée de Montmartre et les Jardins Renoir organisent des visites guidées du Musée intérieur et extérieur dans les jardins Renoir. Elles ont pour but de (re)découvrir l’importance de la place des femmes dans la construction et le développement de Montmartre, jusqu’à son rayonnement national et international.

Veronica Antonelli, soprano et ambassadrice de la République de Montmartre, interprètera les rôles de femmes de caractère de l’opéra: Norma, Carmen, Tosca, Mimi, Butterfly…

Pour plus d’informations, cliquez ici

Rétrospective Maria Klonaris et Katerina Thomadaki

Jusqu’au 21 mai 2016 au Jeu de Paume

Maria Klonaris et Katerina Thomadaki sont deux artistes d’origine grecque, installées à Paris à partir de 1975.

Cette rétrospective arrive deux ans après la disparition de Maria Klonaris, et retrace quarante ans de création de ce duo d’artistes. Leur art se définit par un croisement entre le cinéma expérimental, la performance et l’installation, et leur œuvre est composée de photographies, de films et d’enregistrements sonores. Souvent caractérisé d’art de rébellion, ces deux artistes sont des figures de l’avant-garde cinématographique, leurs œuvres témoignant d’un genre nouveau qu’elles nommaient elles-mêmes « Cinéma Corporel ».

Le corps de la femme et la féminité sont mis en avant, devenant à la fois les lieux de revendications politiques et esthétiques. Critique du patriarcat, mise en lumière des corps considérés comme anormaux, revendications féministes et pensées radicales sur le genre et la transsexualité, les deux artistes jouent avec les codes de représentation du corps. Travaillant sur l’inconscient et l’imaginaire collectif, Maria Klonaris et Katerina Thomadaki s’inspirent de cultures orientales, africaines, amérindiennes, égyptiennes et grecques.

Cette rétrospective, en hommage à Maria Klonaris, est animée de Katerina Thomadaki.

Plus d’informations cliquez ici

Exposition Louise Bourgeois – Musée Guggenheim Bilbao

18 mars 2016 – 4 septembre 2016

Louise Bourgeois (1911–2010), artiste plasticienne dont l’œuvre s’étend de 1943 à 2010, est exposée au Musée Guggenheim – Bilbao. Son œuvre est composée d’installations, de sculptures et d’œuvres graphiques.  Elle est exposée plusieurs fois à New-York tout au long de sa carrière d’artistes, notamment au MoMA en 1994 où elle expose une rétrospective de son œuvre qui est ensuite relayée par plusieurs musées européens.

Ses œuvres montrent des formes humaines, végétales, souvent abstraites, et certaines témoignent également de son approche à la psychanalyse et au féminisme.

Pour plus d’information sur Louise Bourgeois, cliquez ici

Exposition Alina Szapocznikow – Galerie Loevenbruck

Jusqu’au 28 mai 2016, la Galerie Loevenbruck consacre une exposition à l’artiste polonaise Alina Szapocznikow (1926-1973), une des plus grandes artiste d’art contemporain du XXème siècle. Elle évolue entre la Pologne et la France, et c’est à Paris qu’elle s’épanouit artistiquement.  L’artiste expérimente divers matériaux, mousses polyuréthane et résines polyester, certaines de ses œuvres sont réalisées à l’aide de moulages de fragments corporels et d’objets trouvés. Connue particulièrement pour ses sculptures représentant le corps humain en proie à ses souffrances et ses désirs, la galerie propose de (re)découvrir également ses dessins à l’encre de Chine, représentant le corps en « une sorte de paysage accidenté, creusé de cavernes, traversé de plis et de cassures ». Dans les dernières années de sa vie, ses créations témoignent d’un univers onirique, empreint de surréalisme.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Exposition Antoinette Sasse au Musée Jean Moulin

Du 12avril au 29 janvier 2017 – Exposition « Antoinette Sasses – rebelle, résistante et mécène » au Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris – musée Jean-Moulin.

L’exposition retrace la vie d’Antoinette Sasse : anticonformiste, rebelle dans sa vie privée, femme d’affaire, peintre fauviste et engagée dans la Résistance. Restée dans l’ombre après la guerre, le musée rend actuellement hommage à celle qui a permis la création de ce musée, grâce à des photos, des vidéos, des écrits et des films qui témoignent de ses engagements, de ses actions et de son influence.
Exposition Rosa Bonheur au Musée Port-Royal des Champs

Du 7 avril au 25 juillet, le musée Port-Royal des Champs et la Réunion des musées nationaux proposent de découvrir les œuvres de la famille Bonheur. Organisée en collaboration avec les Amis de Rosa Bonheur et le soutien du musée des Beaux-Arts de Bordeaux et du musée national du château de Fontainebleau, l’exposition présente les peintures et les sculptures créées par les membres de la famille Bonheur autour de Marie Rosalie Bonheur, dite Rosa Bonheur. Magny-les-Hameaux devint par la suite un foyer artistique important de la région entre 1860 et 1930.


Événements HF
Consultez ici les événements HF. Ce texte est modifiable par vos soins. Il est une présentation de ce que l'utilisateur trouvera sur cette page