Louise Bourgeois

1911 - 2010

, ,

Fille de tapissiers d’art installés à Choisy-le-Roi, Louise Bourgeois aide ses parents en dessinant des cartons pour la restauration des oeuvres anciennes. Elle obtient son baccalauréat en cachette, suit diverses études universitaires puis se retrouve l’élève de Fernand Léger. Son mariage avec l’historien d’art américain, Robert Goldwater, entraîne son installation à New York.

Bourgeois pratique la peinture avant de se consacrer entièrement à la sculpture en explorant toutes sortes de matériaux. Corps-maisons qui dénoncent l’enfermement de la femme à la maison ; formes sexualisées qui évoquent tout aussi bien le masculin que le féminin ; mise en scène d’un parricide symbolique ; monumentales araignées en bronze qui symbolisent la mère ; cellules grillagées et meublées qui expriment l’angoisse : Bourgeois montre à voir ses souvenirs comme construction de soi et, ses ?uvres, par leur universalité, touchent chacun de nous.

Alors qu’elle joue un rôle important sur la scène artistique américaine, il faut attendre 1982 pour que New York organise une grande rétrospective et 1989 pour que sa renommée devienne internationale : après le Musée d’Art Moderne en 1995, le Centre Georges Pompidou honore l’artiste avec une prestigieuse rétrospective en 2008; en outre la Biennale de Venise de 1999 lui décerne le Lion d’Or.

Quelques oeuvres